Fragmenticien

Mon intention est de faire naître une réflexion sur l’existence des éléments sensibles qui définissent notre réalité commune à travers l’acte de suspension et de fragmentation d’objets de nature minérale, végétale et manufacturée.

 

Entre ce qui existe et ce qui n’existe pas, de l’éphémère naissance à la certitude de la mort, il existe cependant un instant présent qui définit notre réalité commune : la Vie.

Évoluant entre deux concepts diamétralement opposés et semblables, le fil de la  vie s’accroche, se rompt, se noue, reliant ou séparant les fragments qui constituent notre réalité.

 

C’est dans cet instant sensible et vivant, espace des apparences subjectives, que se situe une première lecture de mes expériences. Équilibre, gravité, fragilité, dualité, autant de notions riches et passionnantes à questionner...

 

Une seconde lecture consisterait à s’extraire des limites qui définissent le réel : Par delà la vision d’une construction et/ou d’une déconstruction, d’une apparition comme d’une disparition, serait-il imaginable d’atteindre une certaine félicité de l’esprit et d’interpréter l’existence à l’écart de nos préjugés, de nos vérités, de nos croyances...simplement avec poésie